Sports

Football
/ Deux petits nouveaux sur le pré

En deux ans, deux nouveaux clubs aux ambitions bien différentes ont vu le jour : le Paris International Football Academy et le Saint-Denis FC.
Saint-Denis FC. DR
Saint-Denis FC. DR

Dans l’ombre du Sdus, véritable mastodonte à l’échelle dionysienne et comptant aujourd’hui pas loin d’un millier d’adhérents, mais aussi du Racing et du Cosmos, d’autres clubs tentent de faire leur trou. En bordure de l’autoroute A1, ils sont deux, depuis septembre dernier, à se partager les terrains du parc des sports interdépartemental de La Courneuve : le Paris International Football Academy et le Saint-Denis FC.

« Avec mon frère, on était déçus du manque d’ambition lors de nos précédentes expériences footballistiques. Au début, on a commencé avec un sac de ballons, puis tout s’est enchaîné très vite, explique le président Mickael Remondeau, créateur du premier nommé, accompagné de son frère Tony et du directeur technique Brice Dubosc. L’objectif était de proposer une offre aux habitants du quartier Saussaie/Floréal/Courtille. On faisait les sorties d’école et on a lancé notre projet afin de les sortir des halls d’immeubles. »

Résultat ? L’école de foot a doublé son effectif en à peine un an et le nombre d’adhérents total du club – 215 – propulse désormais le Paris International à la deuxième place des clubs comptant le plus grand nombre de licenciés à Saint-Denis. Mais la plus grande fierté de Mickael, c’est de voir « les éducateurs évoluer quotidiennement. Ce sont des jeunes du quartier âgés d’une vingtaine d’années. On les a connus petits et aujourd’hui ils s’occupent des sections, on leur apprend à écrire des mails aux parents, et on les envoie même au district pour qu’ils passent des formations ».

Concurrence mais profond respect 

Des formations, le Saint-Denis FC n’en a pas vraiment besoin. Avec comme parrain Jacques Ferran (97 ans) – ex journaliste sportif à L’Équipe et co-créateur de la Coupe d’Europe des clubs champions (ancêtre de la Ligue des champions) – et dans ses rangs l’ ancien arbitre international Djamel Haimoudi, le club s’est entouré « de grands professionnels ». « Je pense que notre projet témoigne d’une certaine ambition à travers la ville mais aussi la région », souffle Nadir Aiteur, fondateur du club avec… son frère, Karim. Ouverte en septembre dernier, la structure a lancé trois équipes : les U11, les seniors et les féminines. Trois sections qui permettent au club de compter une soixantaine d’adhérents. « Nous avons vraiment l’objectif de développer l’école de foot et, qu’à terme, notre club se professionnalise à travers des sections sports-études. »

En attendant de devenir des cadors régionaux, les deux équipes seniors, vitrines de leur club, peaufinent leurs gammes dans le dernier échelon départemental. « Pour l’instant nous sommes premiers, mais le principal est vraiment de boucler le budget en fin de saison. Montée ou pas, on ne peut pas continuer de grandir avec zéro subvention », tempère Mickael Remondeau, bien conscient que l’équilibre d’un club demeure fragile.

Autre sujet sensible, les terrains. S’il est idéal pour la cible d’adhérents que vise le Paris International, le complexe départemental pourrait présenter un frein au développement du Saint-Denis FC. « C’est un choix par défaut mais il faut prendre en compte que la ville offre déjà plusieurs clubs. On aimerait bien profiter du stade annexe au pied du Stade de France. » Même s’ils empruntent des chemins différents, la cohabitation des deux clubs se fait dans le respect. « Le monde du football amateur est loin de l’image renvoyée par celui professionnel. Les rapports sont sains et nous avons de très bonnes relations avec eux », sourit Nadir Aiteur. 

Même son de cloche du côté de son homologue, qui a vu l’arrivée du Saint-Denis FC d’un bon œil malgré la concurrence. « Je pars du principe que plus il y a de clubs, plus les gens ont le choix. Qu’ils signent chez nous ou ailleurs, l’important est qu’ils pratiquent le sport qu’ils aiment dans de bonnes conditions. »

Alexandre Rabia


 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur