À la une Cultures

Week-end du 15 et 16 avril
/ Des tulipes sensibles à l’écologie

L’édition 2017 de la Fête des tulipes déclinera le thème de l’éco-responsabilité, avec toujours ses incontournables spectacles, animations et la Cité des Enfants avec une toute nouvelle scénographie.

Des centaines d’habitants parcourent chaque année les allées verdoyantes et chamarrées du parc de la Légion d’honneur, bien souvent en famille, afin de profiter de la douceur du mois d’avril et de la Fête des tulipes. Cet événement incontournable de la vie dionysienne se tiendra le week-end du 15 et 16 avril. L’édition 2017 déclinera le thème de l’éco-responsabilité avec comme objectif à long terme de faire de ce rassemblement populaire et convivial un bastion de la sensibilisation écologique à l’échelle locale. « Nous aimerions que cette fête soit reconnue en Île-de-France comme un lieu d’innovation pour de nouvelles formes qui travaillent les liens entre nature et culture, pour entretenir le rapport de bien-être dans un environnement urbain avec l’intervention de la culture », détaille Didier Coirint, directeur de la culture de la Ville de Saint-Denis.

Pour Anne-Laure Petit, programmatrice en charge de cette fête qui célèbre les liliacées, ce challenge est fondamental. « L’écologie et sa sensibilisation sont devenues une priorité. Cette année, nous avons choisi de mettre l’accent sur le tri avec par exemple la création de bars à tri », précise-t-elle. Un jardin pédagogique et des serres communautaires seront ouverts tout au long du week-end et l’association Carpiste 93 initiera les visiteurs à la pêche à la truite (avec la possibilité de repartir avec sa prise).

Pour appuyer sa démarche éco-responsable et culturelle, la Fête des tulipes a invité (entre autres) la compagnie Libertivore qui jouera, juchée sur un arbre, son spectacle de danse aérienne Hêtre. Le Théâtre des Turbulences donnera quant à lui la parole à un duo féminin formé par une conteuse et une marionnettiste qui interprétera la nouvelle L’homme qui plantait des arbres, écrite en 1953 par Jean Giono et œuvre notoire de la cause écologique.

La Cité des Enfants est reconduite cette année avec une toute nouvelle scénographie. Le thème de « l’impact de notre consommation sur l’environnement » sera abordé via plusieurs ateliers. Les « créations recyclées insolites » menées par l’école d’arts plastiques, les « expériences scientifiques » dirigées par l’Unité d’archéologie et les jeux en bois des ludothèques seront de la partie.

Au total, dix-huit compagnies investiront le parc de la Légion d’honneur et délivreront des performances sonores et théâtrales rocambolesques ! La Maison des jonglages aura carte blanche et invitera la compagnie Thomas Guérineau pour prolonger l’expérience lancée il y a quatre ans à la Fête des tulipes. Le groupe présentera la finalisation de son spectacle déambulatoire Maputo-Mozambique, un mélange d’improvisation de percussions et de numéros de jonglage. Les Dionysiens pourront admirer la dextérité des troubadours alors que les fanfares du Jazz Combo Box, aux sonorités jazz teintées de hip-hop, et du Batunga and the Subprimes (afrobeat) sillonneront le parc. Les plus curieux pourront aussi découvrir le Gran’Rail, attraction très populaire dans les années 1920, complètement disparue des fêtes foraines. Le but de ce jeu de force ? Pousser un chariot de 5 kg pour exploser un ballon de baudruche situé au sommet du fameux rail. Avis aux amateurs !

Maxime Longuet

Fête des tulipes du samedi 15 au dimanche 16 avril au parc de la Légion d’honneur. La Cité des enfants est ouverte le samedi de 12h à 18h et le dimanche de 12h à 17h30. Programmation complète sur www.ville-saint-denis.fr/agenda

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur