À la une En ville

Sexisme
/ Des collégiens s’illustrent face aux discriminations

Alors que la campagne télévisée contre les violences faites aux femmes « Tu seras un homme mon fils » tourne sur les écrans depuis le début du mois, une classe de 5e du collège La Courtille vient de finaliser un livre contre le sexisme. Et les garçons n’étaient pas les moins convaincus par le sujet.
Le livre à systèmes, avec ces phrases et ses personnages interchangeables, des collégiens de La Courtille
Le livre à systèmes, avec ces phrases et ses personnages interchangeables, des collégiens de La Courtille

Les inégalités hommes-femmes reviennent souvent sur la table. Comme dans cette classe de 5e du collège La Courtille où Marion Pécot sensibilise ses élèves à cette problématique. « En tant que professeur de français, on est amené à faire aussi des cours d’éducation civique et à parler de féminisme à travers différentes lectures. Les mots racisme, sexisme et homophobie font partie du vocabulaire courant dans la classe », explique-t-elle. En compagnie de sa collègue d’arts plastiques Liza Marcault et sur proposition de l’artiste féministe Céline Le Gouail, elle profite d’un projet dans le cadre de la culture et l’art au collège (MICACO) porté par le Département pour impliquer les élèves de manière ludique. L’idée consiste à leur faire réaliser un livre à systèmes, où les personnages et les phrases sont interchangeables, avec des méthodes traditionnelles d’impression.

Expo de gravures à Gulliver

Marion Pécot raconte : « Il y a plus de filles que de garçons dans cette classe et elles ont beaucoup plus de caractère. Les filles étaient plus dans la défiance. Elles savaient que les discriminations les concernaient alors que ce sont elles qui font la loi dans la classe, qui font le chahut (rire) ! Donc c’était assez intéressant que les garçons prennent la parole et disent qu’eux aussi savaient de quoi on parlait. » Juliette Melia, mère d’un élève, confirme l’enthousiasme de son fils : « Il m’en a parlé toute l’année ! On parle beaucoup de sexisme et de tolérance à la maison. Ça l’intéresse, il sait que c’est important. » Le travail débuté en janvier a d’abord porté sur des discussions autour des stéréotypes et les codes connotés en fonction des genres. Le livre prendra forme au fil des échanges. Les collégiens ont aussi pu s’initier aux gravures dans le cadre de ce projet. « On a travaillé en gravure sur bois en taille d’épargne. Ils ont découvert le matériel, la technique de taille », confie Céline Le Gouail. Leurs œuvres seront exposées ce samedi 16 juin à la médiathèque Gulliver (7 rue du Plouich, Tél. : 01 71 86 34 60)à 15 h.

Adrien Verrechia

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur