À la une Sports

Athlétisme
/ Cynthia Anaïs à grandes enjambées

Révélation de la saison sur 800 mètres, la globe-trotteuse de Saint-Denis Émotion a été sacrée championne de France en salle ce week-end.
Cynthia Anaïs au stade annexe du Stade de France. (©) Yann Mambert / Le Journal de Saint-Denis
Cynthia Anaïs au stade annexe du Stade de France. (©) Yann Mambert / Le Journal de Saint-Denis

Il n’y a presque pas eu de suspense dimanche 18 février à l’Arena, stade couvert de Liévin dans le Pas-de-Calais. Partie en tête et laissant ses adversaires à plus de cinq secondes à l’arrivée, Cynthia Anaïs s’est adjugé le titre de championne de France en finale du 800 mètres (2'04''43). Une performance qui vient récompenser logiquement la belle saison hivernale de la demi-fondeuse de Saint-Denis Émotion. « C’était une course assez tactique et il fallait adopter la bonne stratégie dès le départ, explique-t-elle d’une voix posée. C’est une vraie satisfaction et que du plaisir, surtout après ma deuxième place de l’an passé où j’avais craqué sur la ligne. »

Coachée par son fiancé

Une revanche également pour l’athlète de 30 ans qui parcourt le monde depuis sa plus tendre enfance. « J’ai grandi dans le 13e arrondissement de Paris jusqu’à l’âge de 14 ans. Ensuite, je suis partie habiter en Martinique, puis j’ai rejoint les États-Unis et le Maryland après le bac en sport-études. » Là-bas, Cynthia côtoie des dizaines de nationalités différentes, pratique l’athlétisme à haut niveau et évolue dans un univers impitoyable où les résultats sont scrutés de près. « Il y a eu beaucoup de moments compliqués, mais ce fut une expérience enrichissante et j’ai beaucoup appris à tous les niveaux. Je ne retiens que le positif. » Le positif justement, ce sera la rencontre lors d’une compétition à Baltimore du Jamaïcain Thomas André, devenu quelques années plus tard son fiancé. « Aujourd’hui, Thomas est également mon entraîneur. C’est agréable de partager sa vie avec quelqu’un qui évolue dans le même monde. » 

Canada, Martinique... et Saint-Denis

Une fois son diplôme de designer graphique en poche, Cynthia rentre aux Caraïbes pour quelques mois, avant de s’envoler à nouveau vers d’autres horizons. « Je suis partie vivre trois années au Canada. Je connaissais bien l’Amérique du Nord pour y avoir vécu six ans et je voulais poursuivre mes études sans arrêter le sport. » C’est à ce moment-là que Joël Hegesippe prend contact avec la future championne. « Je la suivais depuis un petit moment déjà et je trouvais son profil intéressant, détaille le manager général de Saint-Denis Émotion. Quand elle est retournée en Martinique après son passage au Canada, je lui ai proposé notre projet ambitieux qui, je pense, pouvait lui plaire. »

Cynthia saute alors sur l’occasion et, en concertation avec son entraîneur, signe dans le club dionysien. Un choix qu’elle ne regrette pas. « Ce club, c’est comme une famille, surtout qu’il y a beaucoup d’Antillais au sein de la structure. Même si je vis toujours en Martinique, à chaque fois que je rejoins Saint-Denis pour une compétition je m’y sens bien. » À tel point qu’avant son titre national, Cynthia fait tomber à deux reprises son record personnel, notamment lors du meeting de Metz (2'02"34) où elle termine devant la championne d’Europe en titre et d’autres grands noms du 800 mètres indoor. À présent stabilisée, la native d’Aubervilliers ne se fixe pas de limites. « Même si j’ai déjà 30 ans, je sens encore une marge de progression. Je n’ai encore jamais fait de championnats du monde, alors pourquoi pas ? »

Alexandre Rabia

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur