À la une En ville

Violence
/ Coups de feu à la Cité Allende

Dans un communiqué, le Maire Laurent Russier est revenu sur les violences survenues hier soir cité Allende. Il condamne ces actes d'une violence inouïe et précise qu'ils sont le fruit d'un règlement de compte. Selon un premier bilan, aucun mort n'est à déplorer. "Un jeune homme, enlevé et enfermé dans un coffre de voiture, a été rapidement retrouvé" précise l'édile. Pour rappel, la Cité Allende est malheureusement en proie depuis plusieurs années à des violences liées au trafic de drogues et aux bagarres entre quartiers. L'an passé, un vigile d'un magasin Franprix était victime d'un tir. Aussi, en juin 2017, une rixe opposant des bandes rivales avait fait plusieurs blessés. En mai, était présenté les huit agents de la brigade territoriale de contact (BTC) présent sur le secteur nord-ouest de Saint-Denis depuis novembre 2017. 

Communiqué de M. Russier :

"Des faits d’une extrême violence sont survenus rue David Siqueiros, dans la nuit du 12 au 13 juillet 2018. Quatre hommes ont été blessés, certains par balles, d’autres par des coups portés, heureusement sans engagement du pronostic vital. Un jeune homme, enlevé et enfermé dans un coffre de voiture, a été rapidement retrouvé. Un grand nombre de véhicules ont été dégradés. La police judiciaire de Seine-Saint-Denis mène l’enquête. Ce déferlement de violences trouve certainement son origine dans un règlement de comptes. Une personne qui n’avait rien à voir avec ces faits a été blessée. Des centaines de riverains sont choqués du fait du bruit des détonations. Je condamne fermement ces actes. J’ai contacté le Préfet pour que l’enquête soit menée avec la plus grande attention et surtout pour que des effectifs de la police nationale patrouillent dans les jours à venir pour dissuader toutes représailles. "

Réactions

Pauvre Salvador ALLENDE ... les 3 ou 4 cités qui portent son nom en IDF (St-Denis / Villetaneuse / St-Ouen / Nanterre ) sont toutes des cités de trafics, de violences extrêmes ! Il ne méritait pas cela Salvador ...
@Mourad. Plutôt pauvres habitants... Et leurs enfants qui doivent vivre dans cette environnement.
Bonjour bizarre il fait pas bon vivre a saint Denis plus de policiers demande le maire, bizarre il tape plus sur la police contre les violences policières, hummmm au faite la police municipale toujours a poils en armements a oui pistolet a impulsions électrique pauvre ville et courage aux malheureux habitants
Pourquoi n'y a-t-il pas de caméra du système municipal vidéoprotection au carrefour entre la rue de Chantilly et la rue David Siqueiros ? cela pourrait aider la Police Nationale à élucider les délits ou crimes se produisant autour de la cité Allende. Pourquoi refuser d'équiper la Police Municipale dionysienne d'armes semi automatiques de calibre 9mm alors que toutes les villes grandes ou moyennes s'y mettent, et que le Code de la Sécurité Intérieure encadre strictement l'usage de ces armes par son article L435-1 ? Avant de réclamer à l'Etat des effectifs supplémentaires de policiers nationaux, il serait bon que la ville de Saint-Denis mette tout en œuvre pour assurer la tranquillité publique de ses cent quinze mille habitants et son énorme budget le permet.
Chaque année l'Armée de Terre recherche des emplois pour ses légionnaires en fin de contrat. Beaucoup de villes en profitent pour recruter des personnes en bonne condition physique, sachant manier les armes, et sachant respecter une discipline. Pour ses futurs recrutements de policiers municipaux, pourquoi la ville Saint-Denis ne demanderait-elle pas à l'Armée de Terre, si celle-ci aurait des cv de légionnaires dont le contrat se termine à lui proposer ?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur