À la une En ville

Le ConVersatoire
/ Coup de pouce aux projets d’utilité interculturelle

Laurent Russier a décerné le 7 octobre les premiers labels du ConVersatoire, nouvelle initiative pour valoriser les projets d’utilité interculturelle.
Le 17 octobre, Laurent Russier a décerné les premiers labels du ConVersatoire.
Le 17 octobre, Laurent Russier a décerné les premiers labels du ConVersatoire.

Saint-Denis est-elle cette « ville monde » aux 135 nationalités, vantée par ses élus ? Ou ce territoire du communautarisme décrié par certains médias ? « Il y a ici des cultures et parcours migratoires multiples qui se côtoient sans se connaître », remarque en tout cas Sylvia Zappi pour expliquer l’origine du collectif qu’elle cofondait en 2012 « Saint-Denis s’imagine », avec des aspirations qui commencent aujourd’hui à prendre forme. « Favoriser les échanges interculturels en valorisant les savoir-faire », « couper court aux tentations du repli », tels sont les termes de Laurent Russier pour expliquer les objectifs du ConVersatoire. Le maire en présentait le samedi 7 octobre lors de la Fête de Saint-Denis les premiers « labellisés », reconnus « d’utilité interculturelle ». Ils sont pour l’heure au nombre de quatre, dont la « Fête bretonne et berbère » que l’Amicale des Bretons de Saint-Denis et la Maison Amazigh ont réédité en juin pour la deuxième année avec un joli succès populaire.

Des cultures à déguster

« Ça a été le détonateur pour lancer le ConVersatoire », signale Zaïa Boughilas, élue déléguée à la Vie associative et citoyenne, qui est au nombre des 14 membres du jury, formé en juin pour identifier les initiatives et projets labellisables. S’y côtoient membres du Conseil consultatif des citoyens étrangers, représentants du monde associatif et parmi les élus, Didier Paillard, à présent conseiller municipal, en charge de « piloter » le ConVersatoire. Également labellisée, l’initiative culinaire du Club de prévention Canal avec une trentaine d’adolescents de Franc-Moisin. À chacun des Apéro cirque une fois par mois à l’académie Fratellini, ils se relaient pour tenir un stand où vendre boissons et pâtisseries de leur fabrication. « Cela leur permet de se mettre en valeur. Et les recettes servent à des projets de séjours », racontent Modibo, Baba et Alizée, leurs éducateurs. 

Dans cette veine culinaire où les cultures se donnent à déguster, a été aussi retenu le projet de Clyde Chabot, auteure et metteuse en scène de théâtre : une adaptation de Sicilia, l’un de ses spectacles. Récits de migration familiale et plats des pays d’origine s’échangeront en novembre autour d’une grande tablée à la Maison de quartier Semard après une douzaine de séances en atelier, dont la moitié au foyer Adef d’Épinay. Également retenu, le projet Babel sur Seine est proposé par la photographe Magali Bragard qui prévoit d’enregistrer et de photographier 135 Dionysiens, locuteurs chacun de l’une des multiples langues de cette ville aux accents du Monde.

Marylène Lenfant
 

Réactions

Le crownfunding pour financer tout ça ? en voilà une idée qui nous sauverait des augmentations des frais de fonctionnements de Saint-Denis payés par ses habitants et contribuables. Pourrait-on soumettre ce projet si Monde si cultures au vote, participation citoyenne locale ? Le "Label Qualiville" et "Label Commune Touristique" c'est pour quand ?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.