À la une En ville

Trois mois après son élection
/ Coquerel en mode guérilla

Le député de la première circonscription de Seine-Saint-Denis (Saint-Denis sud, Épinay, Saint-Ouen), à l’instar du groupe France insoumise, fait feu de tout bois à l’Assemblée comme sur le terrain.
Eric Coquerel (au centre de l'image), au soutien des lycéens de Suger, à l'occasion de l'inauguration du lycée de la Plaine
Eric Coquerel (au centre de l'image), au soutien des lycéens de Suger, à l'occasion de l'inauguration du lycée de la Plaine

Il le concède lui-même : « L’activité parlementaire est chronophage, plus encore que je ne l’avais imaginé. » Éric Coquerel (1) a beau avoir un peu de bouteille (il a 58 ans) et beaucoup d’allant, découvrir un nouveau poste n’est jamais sans surprise. Il faut dire que l’élu France insoumise n’est pas juste là pour faire le job. Coquerel et les siens sont en mission. « Nous sommes l’opposition, assume-t-il. Nous avons clairement pour objectif de déstabiliser un gouvernement qui peaufine chaque jour son tableau des horreurs libérales. » Et si l’on en croit le député, cette guérilla parlementaire – il a lui même déposé sept amendements en trois mois et multiplié les interventions – porte ses fruits. « Les débats à l’Assemblée n’ont jamais été autant suivis et c’est la France insoumise que les gens veulent voir. On m’arrête dans la rue pour me remercier du travail que l’on fait à l’Assemblée. » Un travail mené de conserve avec les voisins du dessous – dans l’hémicycle. « Nous avons des rapports corrects avec le groupe communiste. Face à une telle masse de députés En marche, nous devons nous serrer les coudes. Nous applaudissons les prises de paroles des parlementaires PC et nous avons déposé ensemble un recours au Conseil constitutionnel par exemple. »  

S’implanter localement

Mais France insoumise et le PCF ont beau mettre en sourdine leurs tiraillements d’appareil, sous les ors du Palais Bourbon le gouvernement déroule sa politique. C’est donc sur le terrain, au soutien des luttes, qu’il faut aussi se rendre utile. « Comme nous l’avions dit pendant la campagne, nous sommes d’abord des députés de la Nation, rappelle Éric Coquerel. Nous sommes là pour faire les lois. Cela prend du temps et c’est normal. Maintenant j’ai toujours conçu mon rôle de façon militante également, au soutien des manifestations et des différentes mobilisations, y compris les plus réduites. » Coquerel « le Parisien » passe donc aussi beaucoup de temps en circonscription, dans ces quartiers populaires que la politique doit reconquérir selon lui. « Nous ne parviendrons à nous imposer au niveau national qu’à condition de progresser dans ces quartiers. On se doit donc d’y être très présent dans les cinq prochaines années. La France insoumise doit s’implanter ici et faire en sorte que ses représentants soient représentatifs de la sociologie de ces villes. »

Du local au national il n’y a parfois qu’un pas, que franchissent allégrement les Jeux olympiques et paralympiques 2024. Un autre sujet qui voit Éric Coquerel nager à contre-courant. « Je viens du monde du sport. Je me suis occupé de voile olympique pendant dix ans et je vois encore dans les Jeux une grande fête sportive, internationale et populaire. En revanche, je ne supporte plus qu’on nous présente les JO comme un grand El Dorado. Pour moi, des travaux d’infrastructure ne doivent pas être conditionnés aux Jeux olympiques. Si c’est nécessaire, on les fait, voilà tout. Et puis je suis méfiant face à ce qui s’annonce comme un grand partenariat public-privé. En la matière, généralement, ce sont les bénéfices au privé et les problèmes au public. Les Jeux vont avoir lieu : l’idée c’est de limiter les dégâts. »

Limiter les dégâts c’est justement ce que va s’escrimer à faire le membre de la commission des finances de l’Assemblée dans les prochaines semaines. Éric Coquerel s’apprête à foncer bille en tête dans le débat budgétaire. Le gouvernement est prévenu, attention aux embuscades.

Yann Lalande

(1) Éric Coquerel démissionnera fin octobre de son mandat de conseiller régional. 


Réactions

du pipeau franceinsoumise et pcf n'ont rien en commun, si ce n'est défendre un prof qui a déjà un boulot, c'est ça l'union des travailleurs??????? méprisant
Monsieur Coquerel ne perdez pas votre temps comme Monsieur Peu pour des combats qui ne sont pas dignes de la France Insoumise, se battre pour un enseignant qui a toujours un travail, bien rémunéré, à une époque où tant de personnes sont sans emploi, ce n'est pas digne de Mr Mélenchon qui est le seul à pouvoir nous aider contre ce système Macron, donc svp passez à autre chose
union de façade entre les communistes et les mélenchonistes, on verra demain à la manif si mr Peu y sera, donc les accords entre les 2 partis j'y crois pas dommage
je ne vois aucun lycéen de suger donc cher JSD soutien au prof muté pas aux lycéens qui eux étaient pour quasi tous en cours on prend les mêmes on recommence c'est lourd
tout pour se mettre en avant mais restez cachés battez vous contre l'insécurité et l'insalubrité chers députés
EN MODE GUERILLA? il a l'air si sympa notre député
Merci au JSD pour cet article. Dimanche 8 mars 2020 c'est demain matin. En cet automne 2017 La France Insoumise doit préparer un programme de gestion 2020-2026 de la ville de Saint-Ouen avec des idées innovantes révolutionnaires en matière d'écologie d'économie d'énergie d'habitat de participation des habitants aux décisions politiques. La France Insoumise doit réfléchir à une liste de candidates(dats) futures conseillères(ers) municipales de Saint-Ouen en essayant d'avoir une union de la gauche. En Seine-Saint-Denis il faut détruire politiquement la République en Marche.
monsieur PEU êtiez vous présent ce samedi à la manif de Jean Luc? Moi je ne crois pas à l'union des deux forces, si elle a lieu je ne suis plus insoumis, les communistes et les insoumis même combat mais pas mêmes idées, vive JLM
OUF OUF OUF MR COQUEREL A PARIS A LA MANIF DE MONSIEUR MELENCHON. NE FAITES PAS COMME MR PEU QUI SE MONTRE DANS DES COMBATS LOCAUX INUTILES COMME SE BATTRE CONTRE UNE MUTATION.
Deux précisions factuelles: @fandejlm: M.Peu était à la manifestation organisée par LFI samedi 23 septembre à la Bastille. @Lapostroff: M.Coquerel a dit lui aussi son incompréhension sur la mutation de M.Stoller du lycée Suger.
Alors comme ça M. Coquerel défend aussi ce stoler., est-ce un proche? A-t-il lu le rapport de 120 pages dans son intégralité? Si c'est le cas et qu'il ne trouve rien à redire, je trouverai tout à fait normal qu'il m'aide en faveur de " cette sommité". Mais, je suis dubitative car d'après les commentaires que j'ai lu sur les réseaux sociaux, peu de personnes ont lu ce rapport. Pensez à ceux qui perdent leur emploi, sont au chômage, vivent chichement...
M. COQUEREL, au lieu de copier PEU dont l'unique combat est de défendre son ami STOLLER qui a un gardé son emploi. Vous devriez plutôt aidé les salariés de TATi, CANAL+ ... vous attaquez à la misère sociale, aux injustices. Arrêtez de suivre ce M. PEU qui passe plus temps sur les marchés, devant le rectorat, devant l'inspection académique... à défendre son camarade au lieu de travailler ses dossiers de député. Nous avons voté pour la FI afin qu'elle lutte contre le népotisme et la fin des avantages en tous genres. Et, merci au JSD de laisser les dyonisiens s'exprimer, vive la démocratie!
vive les travailleurs de Tati et de Canal + pkoi défendre un prof muté qui a un boulot? on y comprend plus rien
merci pour les précisions factuelles mais pour moi défendre unprof muté qui a toujours un emploi est une perte de temps merci pour l'info M Sanchez
Ce M. STOLLER, qui habite dans un autre département et non à Saint-Denis, serait en arrêt depuis fin août d'après les infos que m'a rapporté un parent d'élève. De plus, il serait muté sans changer de fonction. Si le rapport à charge de 120 pages est diffamatoire et erroné, qu'il porte plainte au TA. Que nos élus s'occupent des vrais problèmes de leurs administrés et demandent aux étudiants d'aller nettoyer le parvis du lycée SUGER. Vive la démocratie!
Bonjour à tous. Sinon le mode Guerrilla contre le trafic de drogue au milieu des enfants et des mères de famille à Gabriel Péri et à Dourdin...?? On les attends aux pieds des tours en face des dealers. Contre les marchands de sommeil qui profite de la misère humaine et des sans papiers...?? Défendre Stoller, ok ça va 5 min... mais 3 articles, PEU et COQUEREL insistant très lourdement sur ce prof. Mais c'est qui ce type pour avoir autant de soutien??? C'est un militant, un membre dirigeant du PCF ou de FI??? Les élus réclament la paternité de leurs actions dixit S. PEU mais en aucun cas ils réclament celles de leurs échecs. J'ai jamais entendu un élu de notre ville, "on a échoué" et on va faire autrement. Les responsables de la com de cette ville sont d'une indigence crasse. Descendez dans le tiers monde que les élus ont crées. " de l’extrême misère naîtra une nouvelle société dixit P. BRAOUEZEC"... C'est le type en costard cravate et qui gagne entre 6 et 7000 euros par mois qui dit cela. Et le top du top dans le journal de plaine commune. P. BRAOUEZEC, fossoyeur de la ville, a dit le plus sérieusement du monde "Sinon, j’aimerais bien être le dernier relayeur de Saint-Denis à porter la flamme olympique, à la faire entrer dans un stade que j’aurai vu naître, il y aura, alors, trente ans ». La vanité des élus est désormais sans limite... Quand les élus cesseront d'être mégalo, on pourra discuter... En attendant, on sert les dents.
@ Azzedine : Merci pour la pertinence de vos commentaires, sans langue de bois, vous voyez ce que nous voyons et éprouvons dans nos chairs toutes et tous ! Jamais dans le fanatisme de la BienPensance et "l'idiotisme de métier* de ces Capitalistes de Gauche. La misère étant leur business. Voici ce que j'ai grappillé (...) une enseignante : Selon cette dernière, le rectorat souhaiterait en fait déplacer le pôle (d'Excellence) Image & Son de Suger dans le lycée de la Plaine, qui doit ouvrir ses portes en cette rentrée. Dans l’assemblée, Adjera Lakehal-Brafman, directrice de l’Association des femmes du Franc-Moisin, s’inquiète elle aussi. « Par son investissement, Pascal Stoller avait donné une meilleure image du quartier. On ne laissera pas tomber ce lycée. » Professeurs, élèves et parents se sont d’ores et déjà donné rendez-vous (...) devant le rectorat de Créteil, pour faire entendre leur voix. "source : l'Humanité" Autrement dit on mise sur le Quartier Pleyel-Plaine au Rectorat comme à la municipalité et PlaineCo in fine... Je crois qu'il est du Devoir du Quartier de se donner lui-même une belle image en passant par la "case Peu" placé au pouvoir, depuis* (on arrête de compter les décennies*) et ses projets mortifères. Mais ça c'est une autre Histoire...
La politique d’urbanisation à outrance des élus de Saint-Denis est catastrophique. Où sont les espaces verts, les espaces de jeux dédiés aux enfants, quelle politique de lutte contre l’insalubrité, la misère sociale, la prostitution, la délinquance, le copinage...Pensez aux dyonisiens et à leur qualité de vie tout simplement, de grâce!
Que M. PEU défende stoler soit, mais vous,comment pouvez-vous défendre cet homme alors que personne n'a lu ce fameux rapport à charge de 120p à part l'intéressé et un représentant syndical? Prenez de la distance et attendez d'avoir les tenants et les aboutissants de cette histoire avant de foncer. Finalement, vous êtes tous les mêmes, vous ne vous manifestez que lorsque ce sont vos potes ou les amis de vos amis qui sont concernės et ce, quelque soit ce qui leur est reproché.
Affaire Stoller - Ce n'est vraiment rien connaître des arcanes de l'Education Nationale de penser que la Rectrice va désavouer toute la chaine décisionnelle et hiérarchique qui a pris la décision de la mutation parce que 2 députés, une vingtaine d'élèves et une dizaine de profs en grève le réclament !!! De plus, il est évident que cette Rectrice s'est couverte elle-même par sa hiérarchie (Inspection Générale de l'E.N.) ... Enfin, comme je l'ai déjà écrit, un rapport d'inspecteur d'Académie voire même un rapport d'inspecteur pédagogique régionale sur un prof, à tout casser cela fait 20 / 30 pages si l'inspecteur est très inspiré ... 120 pages (si l'information est exacte) c'est de l'extra exceptionnel ! Pascal Stoller a parfaitement le droit de demander la déconfidentialisation totale ou partielle du dit rapport ... qu'il le fasse ... comme il aurait pu demander l'arbitrage du Doyen de Créteil ce qu'il n'a même pas fait !!! Enfin l'argument suprême consistant à dire que le rectorat a muté Pascal Stoller pour dévaloriser les francs moisins c'est vraiment prendre les habitants du quartier pour des débiles métaux.
Avertissement. L'article ici commenté n'aborde à aucun moment "l'affaire" Stoller ni le Lycée Suger (je vous invite à le lire et à ne pas vous arrêter à la seule photo et sa légende). Ne continuerons donc à être publiés que les commentaires ayant un minimum de lien avec l'article. Cordialement.
QUEL DOMMAGE car la photo et la légende font partie de l'article, donc l'affaire stoller est bien partie intégrante de l'article, bref, moi j'attends de nos députés une bataille de terrain pour des villes plus propres et plus sécurisées, monsieur Coquerel merci pour votre investissement et je vous ai bien apprécié sur la chanson de HK Les saltimbanques ce samedi dernier
@ Yann, n'aurait il pas été plus judicieux de mettre une autre photo de Monsieur Coquerel? Lors d'un autre combat de travailleur? Moi je peux comprendre que des lecteurs soient encore surpris par ce choix, bref, vive la France Insoumise et battons nous contre la réduction des APL surtout?
beaucoup de gens malheureusement ne lisent pas les articles, l'image est plus parlante donc voilà pourquoi certains ont fait le lien avec ce professeur muté. y a pas de mal, juste expliquer que ça n'a pas de rapport, L'image doit être davantage en adéquation avec la teneur de l'article, sinon c'est un peu la déroute, vive la france insoumise et Coquerel j'y crois
Vous auriez pu prendre une photo en lien avec la rentrée du lycée de la plaine qui est plus que catastrophique. Kezako le lycee SUGER dans cette histoire.
cette tribune rappelle fâcheusement les pires méthodes staliniennes: menaces, laudateurs créés de toutes pièces,... C'est ça Melenchon ?
Pour clore le sujet. Cette photo qui fait tant parler, a bien été prise à l'occasion de l'inauguration du Lycée de La Plaine comme indiqué dans la légende. Simplement le jour de l'inauguration en question une délégation du Lycée Suger s'était rendue au Lycée de la Plaine afin de faire entendre un certain nombre de revendications. Je n'ai pas à rentrer dans les détails des choix iconographiques de la rédaction ni à les justifier. Simplement, ceux qui veulent bien comprendre, imaginerons sans problème que la rédaction du JSD ne passe pas sa vie dans les pas du député de la première circonscription de Seine-Saint-Denis, élu le 18 juin dernier (deux mois d'été entre temps) et que nous n'avions donc pas pléthore d'images de ce dernier à la date de parution de l'article. Fin de la séquence "arrêt sur image". Cordialement, Yann Lalande
je préfère la version papier du JSD que j'ai eue cette semaine, la photo était débarrassée de toute référence à Suger et de cette grève qui, on peut le dire, a perturbé les élèves et les étudiants mais surtout sali le parvis. Personne de demande de justifier ou d'entrer dans les détails des choix iconographiques et je trouve très bien d'avoir recadré les choses car l'essentiel c'est le député de la France Insoumise Mr Coquerel et son combat

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.