À la une En ville

Insoumis
/ Confiants pour la présidentielle, soucieux pour les législatives

Lors de leur « cavalcade », les militants de la France Insoumise croient aux chances de Mélenchon et veulent l’unité pour la députation.
La cavalcade des Insoumis de Saint-Denis, devant le TGP, samedi 8 avril 2017.
La cavalcade des Insoumis de Saint-Denis, devant le TGP, samedi 8 avril 2017.

Ils et elles sont une quarantaine, rassemblés sur la place du 8-Mai-1945, ce samedi 8 avril après-midi, sous un soleil d’été. À vélo, à trottinette ou à pied, la « cavalcade » des Insoumis de Saint-Denis démarre au pas de course avant d’adopter un rythme de croisière plus soutenable : le parcours en huit étapes va faire le tour de Saint-Denis (sauf la Plaine) au cri de « Mélenchon, 1er tour, 2e tour ! ». Dans les rangs un mot revient sans cesse : « l’espoir ».

« Le programme de Mélenchon est le plus proche des besoins du peuple, élaboré avec lui, plaide Alain. Et en tant que fonctionnaire retraité, je pense que Mélenchon est le meilleur garant du service public. » Les chances de son candidat au premier tour ? «Ça peut le faire, à condition qu’on profite des jours qui restent pour pousser encore. »

Alain est plus inquiet pour les législatives : « Il y a trop de candidats sur une ligne “Front de gauche” : Kamal (El Mahouti), Christophe (Girard)… » L’annonce de ce dernier, membre du Parti de gauche et ancien conseiller municipal de la majorité, a laissé tout le monde abasourdi. « Il est membre du groupe d’appui France Insoumise de Saint-Denis, rappelle Alain. Et sa candidature n’est jamais venue en discussion ! »

Au contraire, les Insoumis dionysiens se sont prononcés massivement en faveur de Stéphane Peu. Ce dernier ne voit pas l’intérêt de commenter une « candidature individuelle » : « Ce qui compte, c’est le groupe d’appui France Insoumise à Saint-Denis, qui me soutient. Je suis celui qui rassemble à gauche, le PCF, Ensemble… »

Le problème, alors ? Stéphane Peu ne s’est pas rattaché à l’association de financement « France Insoumise » et n’a pas signé la charte des Insoumis… Cela ne fait donc pas de lui un candidat officiellement investi par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon. Et cela ouvre la porte à d’autres ambitions.

« Christophe Girard s’est proposé, mais ce n’est pas le candidat du Parti de gauche », tempère Axel, membre de la France Insoumise et aussi du Parti de gauche, qui a bon espoir de voir aboutir une solution qui préserve l’unité : «Il faut discuter. On n’est pas là pour faire la guerre aux candidats PCF ou autres, mais il faut qu’il y ait un candidat France Insoumise dans chaque circonscription pour éviter, comme en 2012, d’avoir 577 campagnes locales différentes. On tient à cette cohérence. »


Pour en savoir plus: 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur