Côté petite entreprise / Autocleanstar


« J’aime bien faire quelque chose de propre », reconnaît Jamal Benni. Au sens propre, justement, comme au figuré : aux parkings Basilique (côté Carrefour) et Gare (84, bd Marcel-Sembat), ce Dionysien du quartier De Geyter propose de laver ou de rénover votre véhicule à la main et sans eau. « J’ai été éduqué comme ça, je suis un peu écolo. Chez moi, je trie les plastiques et récolte les bouchons. Quand je pense qu’un lavage classique nécessite 200 litres d’eau… », déplore-t-il. Jamal et son équipe (dont Miloud, en photo) utilisent eux des produits adaptés (polish, cire…) garantis biodégradables par les fabricants et une bonne dose d’huile de coude. Il n’y a qu’à voir le coup de neuf qu’ils peuvent redonner à un habitacle : les plastiques retrouvent leur lustre de sortie d’usine et les sièges maculés de graisse une deuxième jeunesse – dans la mesure du possible, tempère Jamal. 


Bosseur et consciencieux, le jeune homme de 34 ans travaille depuis qu’il en a 18. Dans les transports et dans le lavage de véhicules. « Mais je me suis retrouvé au chômage et j’ai eu l’idée de lancer ma propre entreprise. » Il crée alors Autocleanstar et commence en septembre 2012 au parking Vinci du quartier Gare, quelques mois après à Bondy et depuis juillet 2014 à Basilique. Un lavage complet dure entre 1 heure et 1 heure 30. Compter 45€ pour une citadine : « C’est le coût de la qualité du service, pendant lequel on peut faire ses courses. » La prestation de luxe (138€) ou le lustrage mécanique exigent plus de temps. 7 jours sur 7, de 10h à 19h, avec ou sans rendez-vous au 07 60 06 16 93. À noter : Autocleanstar est franchisée Red Wash, enseigne sous laquelle travaille Jamal.


Patricia Da Silva Castro


Le plus

Une alternative écologique pour nettoyer son véhicule. L’accueil souriant de Jamal Benni.


Le moins 

CB non acceptée.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur