Côté commerce / Sandwicherie Mamoue

Mme Mamoun et M. Ouelja de la sandwicherie Mamoue, 110, rue Ambroise-Croizat
Mme Mamoun et M. Ouelja de la sandwicherie Mamoue, 110, rue Ambroise-Croizat


À mi-chemin entre le food truck et la guinguette, avec son comptoir haut perché et sa terrasse sous auvent à l’abri de la pluie et du soleil, la sandwicherie Mamoue s’est installée au 110 rue Ambroise-Croizat. Un endroit improbable, en bord de route et de canal, à quelques enjambées de la passerelle, qui mérite qu’on s’y arrête pour la gentillesse de ses créateurs. Mamoue est la contraction de leurs deux patronymes, Mme Mamoun et M. Ouelja. Aïcha est connue à Franc-Moisin, son quartier, pour y avoir œuvré bénévolement dans le milieu associatif, à l’épicerie sociale. 


Momo est connu, lui, pour avoir tenu pendant quelque vingt et un ans une friterie à quelques pas de leur affaire commune. Depuis mi-mai, les associés tiennent leur sympathique entreprise de restauration rapide sept jours sur sept, de 19h à 15h. Oui, l’amplitude horaire est atypique et permet de satisfaire même une fringale nocturne. Dès le matin, on peut prendre un petit-déjeuner (thé ou café, pain et confiture pour 3€). Plusieurs formules sont proposées à prix imbattables : frites + boisson + croque ou hamburger (4€) ou + sandwiches variés (à partir de 5,80€) ou assiette mélangée. Le jeudi, c’est le couscous d’Aïcha fait maison (comme toute la carte, pâtisseries orientales comprises) à 6,50€. Elle espère bien y proposer bientôt sa chorba et ses tajines « toutes les vraies spécialités marocaines et orientales que j’ai appris à faire en famille. Et je suis toujours à la recherche de nouvelles recettes sur Internet », dit la jeune femme. Momo conclut : « Ça change du Grec ! »


Patricia Da Silva Castro


Le plus

Bonne assiette de couscous pour un prix très correct. Abrité du vent et du soleil.


Le moins

En bordure de route, mais c’est souvent le point faible de ce type d’installation. Comme le manque de sanitaires, que les associés espèrent installer prochainement.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.