À la une En ville

Université Paris 8
/ Blocage assoupli

Près d’un millier de personnes étaient réunies en assemblée générale ce mercredi à Paris 8. Le blocage de l’université a été reconduit, mais il devrait être désormais partiel. Par ailleurs des dégradations et vols ont été constatées sur le campus.
Les personnels administratifs devraient pouvoir reprendre le travail ce jeudi 12 avril à Paris 8
Les personnels administratifs devraient pouvoir reprendre le travail ce jeudi 12 avril à Paris 8

« Bloquée de chez bloquée » depuis le 3 avril, l’Université Paris 8 devrait refonctionner partiellement à compter de ce jeudi 12 avril. Ainsi en a décidé l’assemblée générale, dont le rapport de force interne évolue en faveur des anti-blocus. A priori les filtrages à l’entrée du campus vont prendre fin. La Bibliothèque devrait donc rouvrir et les personnels administratifs pouvoir faire leur retour. Il faut dire que le climat s’était tendu ces derniers jours. Au point que l’équipe présidentielle avait tiré le signal d’alarme mardi soir 10 avril : « Ces derniers jours, l’accès à l’université a été refusé à nombre d’agents qui se sont présentés (en dehors des AG) et certains, entrés en contournant les barrages, ont subi des menaces et des insultes. Nous ne pouvons croire que ces agissements puissent être le fait de militants qui participent au mouvement social en cours mais il est de notre responsabilité de vous alerter sur les conséquences du type de blocage auquel nous sommes confrontés. »

Vols et dégradations constatés

Par ailleurs un certain nombre de dégradations ont été constatées dans le campus à l’issue du week-end. Des faux plafonds ont été abîmés, du matériel cinématographique a été dérobé dans le bâtiment A , des fenêtres ont été fracturées dans le bâtiment D et le bureau des étudiants Infocom a été vandalisé. Pour le moment il n’est pas question de reprise des cours alors que leur fin est programmée pour le 20 avril. Ensuite c’est la période des partiels qui s’ouvrira. Prochaine assemblée générale lundi 16 avril.

Yann Lalande

Réactions

Contrairement aux autres AG, je n'étais pas présent ; mes propos sont donc des propos rapportés ... On connaissait le vote à main levée, le vote par acclamation ... à Paris VIII, un nouveau mode de scrutin a été initiée lors de cette AG : le vote par tri ; les "pour" d'un côté, les "contre" de l'autre, les "qui ne savent pas" ailleurs ... et tout cela avec au moins 600 à 700 personnes. La maîtresse de cérémonie décide ensuite du groupe le plus gros. Autre concept : le blocus partiel ; Profs, personnel, étudiants etc ... peuvent accéder au Campus mais c'est tout de même un blocus !!! Moi, j'appellerais cela plutôt boycott des cours ... mais c'est vrai que je suis de l'ancienne école et que je ne pratique pas l'écriture inclusive.
Beaucoup de choses fausses sont avancées dans cet article... Les fenêtre étaient déjà fracturées à notre arrivée le premier jour de blocus, le personnel peut entrete depuis longtemps dans la fac, les 3 dernietes AG ont votées l'ouverture de la BU mais sur ordre de la présidence elle reste close, la présidence à essayer de faire chanter ses employés pour voter contre le blocage, les dégradations n'ont pas été réalisées par des bloqueurs, et le vote en faveur du blocage partiel à uniquement été réalisé dans le but de permettre des cours alternatifs et des activités culturelles nombreuses, ça n'a pas été un choix fait en faveur des anti blocus comme le sous entend l'article... bref beaucoup de non dit et de fausses inos dans cet article
Petite précision du jour : La B.U. est toujours fermée. Profs et personnel peuvent accéder au campus mais les salles et bureaux sont fermés. Aucune communication de la Présidence à cette heure (15 heures) ... je retourne chez moi.
Communiqué de la Présidence reçu à 16h30 Message du jeudi 12 avril 2018 Chères et chers collègues, Croyez bien que nous déplorons la situation dans laquelle se trouve actuellement plongée notre université et la souffrance qu’elle génère, tout particulièrement pour vous, personnels BIATSS, qui vous trouvez exclu.e.s de votre lieu de travail. C’est pourquoi nous souhaitons vous assurer, à toutes et tous, de notre dévouement et de notre soutien. Nous tenons à vous remercier chaleureusement de votre investissement sans failles dans le bon fonctionnement de notre université ainsi que de votre compréhension face aux difficultés auxquelles nous sommes confronté.e.s. Depuis plusieurs jours, nous travaillons à l’apaisement de notre communauté, touchée par les actes de violence perpétrés par un groupe de casseurs qui n’ont aucun respect pour le travail des personnels et des étudiant.e.s, autant d’actes qui n’ont rien à voir avec la mobilisation sociale en cours. Nous condamnons ces comportements avec la plus grande fermeté et la dégradation des conditions de travail de nos personnels. Nous devons aujourd’hui répondre à deux nécessités : tout d’abord, pourvoir le plus rapidement possible aux actes administratifs les plus urgents afin que nul ne soit lésé dans sa vie quotidienne ; ensuite, vous assurer les meilleures conditions matérielles et de sécurité de reprise d’activité. A cette fin, à l’issue de la consultation des instances, nous vous communiquerons vendredi après-midi, un calendrier de reprise du travail pour toutes et tous dès lundi matin. Bien cordialement, L’équipe présidentielle
Je suis de la fac et je confirme totalement les dires de Diego. Beaucoup de fausses informations dans cet articles surtout sur les dégradations ---> à s'en méfier.
Travaillant à l'université paris8 je m'y rends tous les jours ouvrables depuis le mardi 03 avril jusqu'à ce vendredi 13 avril 2018, entre 8h30 et 9h30 ,pour constater que l'accès au campus est bloqué...
Ce blocage dessert non seulement les étudiants mais, pire encore, se joue sur le dos des contribuables qui devront bien assumer le coût des dégradations commises par une poignée d'irresponsables. Quel combat d'arrière-garde, quand on sait que la sélection à l'entrée du supérieur existe depuis très longtemps en France. C'est un fait que la majorité des étudiants cherche d'abord à intégrer des filières sélectives (prépas, IEP, IUT, etc...) et que les facultés, telles Paris VIII, récupèrent ensuite beaucoup de paumés voire de quasi illettrés : une situation parfaitement intenable à l'heure de l'internationalisation des cursus universitaires.
Pour info, le secrétaire général du SGEN-CFDT ( Franck LOUREIRO ) estime le coût des dégradations à Paris VIII à 1 million d'euros, chiffrage confirmé par l'ancien Président de Paris XIII J.L Salzmann ...

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.