Législatives 2ème tour
/ Battre la candidate de La République en Marche. Communiqué de Laurent Servières, candidat titulaire et Vanina Noël, candidate suppléante Europe Ecologie-Les Verts.

Nom ou initiales: 
MR

Le premier tour des législatives préfigure une Assemblée nationale composée de députés redevables et soumis au Président de la République et à un gouvernement de droite qui entend dès cet été se passer de tout débat parlementaire pour s’attaquer au droit du travail ! De même, l’intention du président et du gouvernement d’introduire dans le droit commun les mesures d’exception liées à l’état d’urgence est plus qu’inquiétant.

Débat parlementaire esquivé, restriction des droits pour les salariés, contournement du pouvoir judiciaire et restriction des libertés publiques : les écologistes combattront ces mesures qui ne répondent pas aux besoins des Français ni en matière d’emploi ni de lutte contre le terrorisme.

Pour notre circonscription, nous nous félicitons de la remarquable stabilité de notre résultat en voix et ce malgré l’érosion constante de la participation que nous déplorons vivement et qui se traduit par un recul en voix de toutes les formations politiques depuis les législatives de 2007.

Ainsi, avec près de 5000 votants de moins en 2017 par rapport à 2012 et près de 6500 votant de moins qu’en 2007, ce sont toujours près de 700 voix qui se sont portés sur le candidat écologiste soit 4 % des suffrages exprimés.

Nous remercions chaleureusement les électrices et électeurs de Pierrefitte, Saint-Denis et Villetaneuse qui ont choisi l’écologie.

Au nom du pluralisme et du programme écologique de la France Insoumise, nous les appelons à voter Stéphane Peu pour battre la candidate de La République en Marche.

Pour faire face à une assemblée monocolore, soumise au Président Macron et au gouvernement d'une droite en marche contre le droit du travail, l'ensemble des sensibilités de la gauche, les écologistes et les citoyens doivent se rassembler pour gagner le 18 juin.

Laurent Servières, candidat titulaire et Vanina Noël, candidate suppléante Europe Ecologie-Les Verts.

Législatives 2ème tour

Réactions

Face à l'écologie opportuniste du président Macron, Stéphane Peu et ses engagements pour la planète sont bien plus solides. Laurent Servières fait le bon choix !

Les ecolos sont de plus en plus ridicules.
Soyez cohérents avec vos idées svp..
Soutenez qui vous voulez, je peux le comprendre..

Mais stephane peu est le roi du béton.
Il a tellement densifie saint Denis qu'il n'y a plus un espace vert.
Il a bradé saint Denis aux promoteurs immobilier..

@amin - Oui ... sauf qu'avec son "Make our planet great again", coup de com. ou pas, Macron est devenu l'égérie des écolos du monde entier !

Les Verts ont pris une déculottée ! Il est vrai qu'ils parlent de tout sauf de l'écologie. La preuve: ils soutiennent le bétonneur dionysien ! Ribay pourra ainsi se maintenir à son poste au conseil municipal !

Les Verts ont pris une déculottée nous dit Georges. Les faits contredisent totalement vos affirmations.

Toutes les forces politiques présentes en 2007 et 2012 perdent des voix. Faites l'effort d'aller voir.

En 2007,; 23756 suffrages exprimés, 22128 en 2012, 17280 en 2017.

Malgré l'effondrement de la participation nos résultats :

2007 : 698 voix
2012 : 649 voix
2017 : 694 voix

Le tout dans une campagne où nous avons dépensé moins de 2000 euros, avec un candidat ne possédant aucun mandat à la différence en 2007 de Cécile Ranguin et Dominique Carré en 2012.

Comme déculottée il y a pire !

A tous, pour l'élection législative si vous ne faites pas de différence entre une candidate qui porte le projet de Macron (sans parler des pratiques et du sens moral de cette candidate) et un candidat qui s'y oppose, c'est votre choix ce n'est pas le nôtre.

L'ensemble des sensibilités de gauche, les écologistes doivent prendre leur responsabilité quant au programme qui sera défendu à l'Assemblée et aux idées portées.

Pour ce qui concerne la ville, les dionysiens trancheront les débats, les visions, les bilans en 2020.

Une dernière chose car je ne me lancerai pas dans un fil de polémiques.

"Je crois en une République contractuelle pour adapter le code du travail à l'entreprise et à sa taille, en gardant au niveau de la loi les principes fondamentaux" Emmanuel Macron à Londres en février 2017.

Beaux principes dans la loi, dissymétrie dans la réalité !

Je continue pour ma part à préférer la loi de la République qui s'applique pour tous et partout, la loi qui protège aux accomodements d'une République contractuelle en marche sous les applaudissements du Medef, des lobbies, des évadés fiscaux…

Quant à nous les écologistes, je vais vous rassurer tout de suite, on va continuer notre campagne. Ce n'est que le début.

Et bonne journée à tous.

EELV me fera toujours rire, un coup ils sont avec HANOTIN car s'est l'homme fort puis le coup d'après ils sont avec PEU car c'est le nouveau homme fort. il est vrai que M SERVIERES avec c'est 694 voix pourra négocier une place de Maire Adjoint en 2020, mais avec qui... Mme AVRIL qui va devenir incontournable, M HANOTIN qui n'a plus rien ou M RUSSIER qui va surement rempiler car 3 ans c'est loin en politique et plein d'embuches et de surprises.

Merci Laurent Servières et les Verts. Grâce à eux, on a le choix entre un incompétent avéré de la majorité municipale, et une partisane d'une future Loi Travail qui s'annonce hardcore pour les plus fragiles.

Mais Monsieur Ribay, répondez à la question pourquoi soutenir un "candidat" qui depuis plus de 20 ans n'a rien fait en matière d'écologie mais bétonne à tout va la ville pour se maintenir lui et ses copains à son poste. Alors ne nous parlez pas du Medef et des lobbies ! Je ne connais pas Mme Avril et je suis persuadé que les attaques dont elle fait l'objet ne sont que des boules puantes. On a ici atteint depuis longtemps le fond, on ne peut plus tomber pire. Mais vous même Mr Ribay comment pouvez-vous être membre et donc cautionner une équipe qui a fait de Saint-Denis une ville criminogène, sale, où le commerce est en pleine déliquescence, où toute vie nocturne a disparu, où chacun ici craint pour sa sécurité au point que le théâtre a mis en place des navettes de bus, que le cinéma organise le co-voiturage,...

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.