@ vous

JOP 2024
/ Après le rapport de l’IGF, le Comité de vigilance JOP2024 à Saint-Denis réclame des arbitrages transparents

Nom ou initiales: 
Comité de vigilance Saint-Denis

Après le rapport de l’IGF, le Comité de vigilance JOP2024 à Saint-Denis réclame des arbitrages transparents

Le 30 mars, le rapport de l’Inspection générale des finances était rendu public. Dans la foulée, les élus de Seine-Saint-Denis, de Plaine commune et de Saint-Denis ont publié des communiqués pour demander « le maintien d’un héritage ambitieux pour les habitants » et refusant « un projet ‘au rabais’».

Le Comité de vigilance JOP204 à Saint-Denis souhaite également réagir à cette publication. Cette dernière rejoint en partie les craintes que nous avions soulevées depuis l’attribution des JOP à Paris, notamment en ce qui concerne le financement et la rapidité des procédures. Ce rapport en soulève néanmoins de nouvelles :

nous craignons que les rares engagements concernant la qualité de vie, comme l’enfouissement des lignes à haute tension et les murs anti-bruit, soient menacés ;
nous craignons la densification et la privatisation accélérée préconisée par les inspecteurs pour tenir les délais et le budget initial, notamment pour le centre aquatique et le village et olympique.

Néanmoins, nous saluons :

la possibilité d’avoir enfin accès à des informations précises et chiffrées sur les divers aménagements prévus sur le territoire de Plaine commune, ce que nous demandons, sans l’obtenir, depuis septembre ;
la préconisation du maintien du foyer ADEF, ce que réclament ses habitants, et du lycée Marcel Cachin ;
les demandes de participation du COJO au fi90nancement des infrastructures temporaires pour épargner aux contribuables et aux collectivités des dépenses indues ;
la révision à la baisse du projet d’urbanisation massive de l’Aire des vent dans le parc Georges Valbon.

Nous réclamons :

des engagements sur la livraison de logements sociaux dans le village olympique ;
qu’une étude rapide soit conduite pour évaluer les possibilités d’hébergements alternatifs à la construction d’un village des médias sur la commune de Dugny ;
une véritable concertation qui permettrait d’avoir accès aux arbitrages en cours. Dans ce cadre, nous demandons à être auditionnés par la SOLIDEO et le CIO.
la transparence des débats et décisions prises par la SOLIDEO, qui décideront de l’avenir de notre territoire de vie.

Contact :
vigilance.saintdenis.jo@gmail.com
Facebook : @VigilanceJO93
Twitter : @Vigilancejo93

JOP 2024

Réactions

Bonjour.
Bien que vous contestiez le fait que B. BAGAYOKO ne soit pas derrière vous, vos arguments sont, quand même, proches.
Je vais être cash. La ville n'a pas besoin de logements sociaux. Elle dépasse très très largement les minimums légaux.
Par contre, et c'est la que je vous rejoints, c'est le manque d'équipements pour les habitants.

En augmentant le nombre d'habitants dans le besoin alors que la ville et le départements ne s'en sortent pas avec les difficultés actuelles, ne fera qu'accentuer les difficultés structurelles du département.

On ne peut pas vouloir tout et son contraire.

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.