Sports

Football féminin
/ Apprentissage douloureux pour le Racing

Corrigé à domicile ce dimanche par La Roche-sur-Yon (0-5), le Racing Club de Saint-Denis a manqué ses retrouvailles avec la Division 2 (D2). Une défaite en guise de rappel à l’ordre pour un groupe qui découvre le niveau national.
Dimanche 2 septembre à Delaune, le Racing Club de Saint-Denis a perdu 0-5 contre La Roche-sur-Yon. (©) Yann Mambert / Le Journal de Saint-Denis
Dimanche 2 septembre à Delaune, le Racing Club de Saint-Denis a perdu 0-5 contre La Roche-sur-Yon. (©) Yann Mambert / Le Journal de Saint-Denis

« J’espère que cette entrée en matière va faire réfléchir tous les membres du club ainsi que les joueuses en les mettant devant le fait accompli. » Dès le coup de sifflet final, Michel-Ange Gims ne tardait pas à sortir les griffes. Pour sa première sur un banc de D2, l’entraîneur dionysien est apparu impuissant dimanche 2septembre devant la démonstration de force de La Roche-sur-Yon, sur la pelouse du stade Auguste-Delaune. «On fait une bonne entame de match mais on a donné le bâton pour se faire battre en offrant les trois premiers buts sur un plateau. Maintenant, il faut reconnaître qu’elles étaient bien meilleures que nous et cela nous montre encore tout le chemin à parcourir pour être au niveau.»

Dépassées techniquement, les filles du Racing ont même paru émoussées physiquement sur certaines phases de jeu. « Nous avons fait une bonne préparation avec un stage de trois jours à Sablé-sur-Sarthe, mais cela ne suffit pas en D2, explique l’entraîneur adjoint Frédéric Otto. Ce n’est que le premier match, donc il n’y a rien d’alarmant. Maintenant, à elles de nous montrer dans les prochaines semaines que nous ne nous sommes pas trompés au moment de composer le groupe.»

Un solide recrutement 

Relégué il y a deux ans en DH lors de sa première expérience au niveau national, le Racing ne souhaite pas connaître le même sort en fin de saison. Pour cela, le recrutement effectué cet été a dépassé les simples frontières de l’Île-de-France. « Nous avons réussi à enrôler deux joueuses de Marseille, Roselène Khezami qui vient de fêter ses 17 ans et qui est régulièrement appelée en équipe de France chez les jeunes, mais aussi l’attaquante de 25 ans Namnata Traoré, énumère Paul Mert, président historique du club. Le recrutement a été bien réfléchi et est en adéquation avec les demandes du staff technique.»

Outre l’arrivée de sang neuf sur le terrain, le club s’est muni d’un kinésithérapeute présent quotidiennement au côté du groupe. « C’est sûr qu’il y a un cap à franchir entre le niveau ligue et le niveau national, mais il ne se fait pas en claquant des doigts, tempère Michel-Ange. Nous sommes en train de mettre les choses en place et je sais que le président fait tout son possible pour que le club grandisse chaque jour.» Pour grandir, le président cherche toujours des sponsors fiables, afin d’alléger les frais du club, qui deviennent forcément conséquents au niveau national. « Les collectivités n’ont plus beaucoup d’argent à distribuer et nous sommes obligés de trouver des partenaires financiers. C’est énormément compliqué sur ce point-là mais on ne lâchera rien et j’ai une totale confiance dans le groupe actuel pour accrocher le maintien.» Et éviter de refaire l’ascenseur une seconde fois en trois ans. 

Alexandre Rabia

Voyage, voyage…

Rennes, Saint-Malo, Brest, Angers, Orléans, La Roche-sur-Yon… De longs déplacements attendent les Dionysiennes cette année. Une donnée à prendre forcément en compte pour les dirigeants du Racing et le président Paul Mert. « Pour les déplacements de plus de quatre heures, nous partirons la veille. Mais pour les autres, comme Orléans le week-end prochain, nous partirons le jour même.» Une organisation qui semble contrarier Michel-Ange Gims. « Quand tu arrives la veille du match, cela te permet d’avoir une bonne nuit de sommeil et de rentrer dans les rencontres tambour battant. Arriver au stade à quelques heures du coup d’envoi n’est pas pour favoriser la récupération. Mais c’est le problème de toutes les équipes, on doit s’adapter et c’est cela aussi le haut niveau.» 

AR

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur