Sports

Rugby
/ Allô maman bobo

Photo d'archives (©) Benoit Jacquart
Photo d'archives (©) Benoit Jacquart

L’infirmerie du Sdus rugby est pleine et ça se voit sur le terrain, avec une quatrième défaite en championnat, dimanche 29 octobre, à domicile, face à Drancy (23-36). « Il nous manquait 14 titulaires au coup d’envoi, se lamente Jonathan Marquet. J’ai rarement vu ça. On n’a pas un effectif assez riche pour enchaîner six week-ends de compétition. Sur certains postes clés (talonneur, demi d’ouverture) on est sans doublure. On a fait jouer de nombreux joueurs de la réserve, mais évidemment on manque de repères. » Illustration en touche avec une conquête complètement défaillante et 90 % des ballons rendus à l’adversaire.

Après un début de match catastrophique, les Dionysiens ont fait parler l’orgueil par séquence et limité les dégâts, mais le résultat est là. Le Sdus est désormais 8e (sur 12) de cette poule 1 de Fédérale 2 et va désormais s’atteler à assurer son maintien. « Le problème c’est qu’on perd encore deux joueurs sur blessure, poursuit Jonathan Marquet. Il va falloir faire le dos rond face à Marcq-en-Barœul ce week-end et espérer récupérer tout le monde le 19 novembre contre Beauvais. » S’ouvrira alors un nouveau bloc de six rencontres décisif.

Yann Lalande
 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.