Sports

Athlétisme
/ Éternelle Voie royale

Tout d’abord annulée l’automne dernier, la 23e édition de la course dionysienne s’est finalement tenue dimanche, dans un format légèrement réduit mais une ambiance toujours aussi joyeuse.
Dimanche 30 avril, des participants à la Belle Vadrouille dans la parc de la Légion d'Honneur
Dimanche 30 avril, des participants à la Belle Vadrouille dans la parc de la Légion d'Honneur
 
En arrivant à Porte de Paris peu avant 9 h, les premiers signes ne trompent pas : chaussures de course multicolores, recrudescence de shorts ou leggings, petites foulées et maillots bleus officiels de l’événement : la 23e Voie Royale va bientôt débuter. Victime du climat sécuritaire post-attentats, ce grand rendez-vous annuel d’athlétisme organisé par Saint-Denis Émotion avait été annulé fin octobre, à une quinzaine de jours de sa date initiale. Finalement décalée au 30 avril, cette édition a dû être amputée de certaines courses, dont l’emblématique semi-marathon. Premier départ de ce dimanche frais et ensoleillé : la Belle Vadrouille, un 5 km non chronométré à allure libre. Fonceurs, marcheurs nordiques, ou promeneurs profitant de l’occasion pour un brin de causette, tous les styles sont encouragés.

Sur leurs t-shirts jaune poussin, les angles aigus de l’îlot Basilique forment un logo. Ces« runners » d’un jour représentent le collectif de la Maison jaune, en centre-ville, et sont une petite vingtaine au départ de la course : enfants du quartier, parrainés par des adultes, courent en binômes intergénérationnels. « C’est un moyen d’amener les enfants vers une activité en extérieur, hors du quartier, d’encourager les rencontres et l’activité physique. Et faire partie d’une équipe, en cohésion, avec les t-shirts et tout, c’est important pour eux », expliquent Julia et Bianco, membres du collectif. Farjana et Lounes, 11 et 13 ans, acquiescent : « C’était un peu dur mais important de participer, on le refera la prochaine fois ! »

Professionnels ou amateurs

Avenue Jules-Rimet, sur une scène proche de la ligne de départ, Patrick Montel, voix familière de l’athlétisme sur France Télévisions, en profite pour teaser le plateau du 10 km international prévu à 10 h. Christelle Daunay, championne du monde de marathon, Sophie Duarte, championne d’Europe et record-woman française du 3 000 m steeple, sont présentes, tout comme Yohan Kowal, lui aussi champion d’Europe de la discipline. Loin de ces ambitions mais fidèle au rendez-vous depuis la 1re édition en 1994 – « sauf blessure » – Djilali espère de son côté boucler le parcours en 45 minutes, soit 7 de moins que l’an dernier où un point de côté avait contrarié sa performance.

Le départ est donné à l’heure. Le long du parcours, glissant jusqu’aux portes de la basilique puis le long du canal avant de revenir vers la Plaine, de petits groupes de musiciens, souvent adeptes de la perruque colorée, motivent les coureurs. Il est malheureusement 10 h 47 quand Djilali franchit la ligne d’arrivée, après la traditionnelle percée finale dans le Stade de France. « Je suis dégoûté de rater mon chrono pour 2 minutes ! Le parcours n’était pas si simple, avec quelques dénivelés. On n’est pas passés par le parc de la Légion d’honneur cette année. On court sur du béton tout du long, c’est dommage ! », avoue l’amateur dans un souffle encore saccadé par l’effort. Le Kényan Cornélius Kangogo, vainqueur de la course en 28 minutes et 28 secondes, n’avisiblement pas connu les mêmes contrariétés.

Corentin Rocher

Retrouver aussi la Voie Royale en images

Prochaine édition… en 2017 !

C’est ce qu’annonce Bally Bagayoko, maire adjoint aux sports. La prochaine Voie Royale  devrait « sauf imprévu » se dérouler en octobre prochain et retrouver son programme habituel. Pour répondre aux exigences de sécurité, le club Saint-Denis Émotion sera accompagné par la municipalité dans l’organisation des futures éditions. « Pour être un levier vis-à-vis des différentes autorités et nous assurer ensemble que ce rendez-vous, devenu une institution à Saint-Denis, puisse avoir lieu comme prévu dans des conditions maîtrisables de A à Z », confirme l’élu. Dans cette optique, un comité de pilotage réunissant la Ville, le club, la Préfecture et Plaine Commune a été mis en place.

CR

 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.