À la une En ville

Post-bac
/ À Paul-Éluard, futurs d’ingénieurs

Le lycée a organisé son forum des écoles d’ingénieurs, soit la possibilité, cette année, pour les élèves de terminale, BTS et prépa de découvrir 28 écoles.
Le forum des écoles d'ingénieurs s'est tenu vendredi 8 décembre au lycée Paul-Eluard
Le forum des écoles d'ingénieurs s'est tenu vendredi 8 décembre au lycée Paul-Eluard

Hussnain avait un très bon dossier. Son bac S en poche, il a été admis en classe préparatoire au lycée Condorcet, à Paris. Prestigieux établissement. « Mais là-bas, les effectifs sont chargés, il y a 50 élèves par classe. Le rythme est très soutenu, on peut vite décrocher. » Hussnain, qui est de Pierrefitte, a préféré revenir faire ses années de prépa à Paul-Éluard, à Saint-Denis : « Ça m’a réussi. » Au terme de ses deux ans de « maths sup / maths spé », Hussnain a intégré l’ENSEA, l’une des onze grandes écoles d’ingénieurs qui recrutent par le biais du concours Centrale-Supélec. Avec d’autres anciens, Hussnain est revenu au lycée Éluard, ce vendredi 8 décembre, pour le forum des écoles d’ingénieurs que l’établissement organise chaque année depuis dix ans. Une occasion offerte aux élèves de terminale, de BTS et de prépa de découvrir l’une des 28 écoles présentes ce jour-là. « Ça permet de découvrir des parcours différents. Et puis, échanger avec des anciens du lycée qui ont connu de belles réussites, ça permet aussi de rassurer nos étudiants et de casser le complexe d’infériorité qui peut exister », témoigne Stéphane Vittoz, enseignant en prépa. Éluard accueille une centaine d’élèves dans cinq classes préparatoires scientifiques (2 MPSI/PCSI, 2 MP/PSI et 1 ATS). « C’est notre politique d’établissement de ne pas dépasser 25 élèves par classe. Les effectifs réduits, ça permet un meilleur suivi des étudiants », explique une autre professeure, Melwenn Cloarec. « On les bichonne un peu ici, confirme Stéphane Vittoz. C’est une prise en charge qui n’est pas possible dans les grands lycées parisiens. »

Sébastien Banse 

Réactions

Je pense que vis à vis des parents d'élèves et des étudiants eux-mêmes, il y a lieu d'être précis pour éviter les rancœurs futures : sur environ 200 candidatures annuelles présentées par Paul Eluard sur la période 2012/2016 ( 5 ans ) pour les prépas des "Grandes Ecoles", AUCUN CANDIDAT n'a été reçu ( source l'Etudiant --> voir lien) ... Bon, il n'y a pas que les grandes écoles, il y a également d'excellents établissements secondaires ... mais si on vise ces grandes écoles ce n'est pas à Paul Eluard où il faut aller ... http://www.letudiant.fr/palmares/classement-prepa/fiche/etablissement-lycee-paul-eluard-7826.html
Ma précédente contribution ayant été mal interprétée (ou sur-interprétée) par certains, je complète. Il ne s'agit pas de dénigrer Paul Eluard ; Il s'agit d'être précis. Paul Eluard n'a pas la logistique et les moyens humains en quantité (la qualité est bien là) pour mettre en œuvre des prépas des "grandes grandes écoles" ( Polytechnique, les ENS-Normales Sup, Centrale, Ponts, Mines etc ...). Je ne sais d'ailleurs pas pourquoi Paul Eluard présente des candidats qui vont au final au casse-pipe ... à moins qu'il s'agit de concours groupés multi établissements avec la FESIC (écoles ingénieurs) ... Je serai curieux de savoir ...

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.