À la une En ville

Logement
/ « Une des premières habitantes du premier programme livré par la Caps »

Zineb Bouras a été élue à la présidence de la Coopérative d’accession sociale à la propriété (Caps), vendredi 1er décembre. C’est donc un membre du collège des utilisateurs de la Caps qui succède à Stéphane Peu.
Zineb Bouras, nouvelle présidente de la Caps
Zineb Bouras, nouvelle présidente de la Caps

En 2007 naissait la Caps, une coopérative HLM qui opère sur l’ensemble du territoire de Plaine Commune avec pour mission de construire des logements neufs en vue de favoriser l’accession à la propriété des foyers les plus modestes. 10 ans plus tard le bilan semble à la hauteur des attentes avec une quinzaine de programmes et 300 logements livrés, majoritairement à des ménages du territoire, souvent d’anciens locataires de PCH. C’est dans ce contexte que Stéphane Peu, dans l’impossibilité de cumuler la fonction de président avec son mandat de député, a passé la main à Zineb Bouras (41 ans). Entretien avec la nouvelle présidente.

Le JSD : Comment et pourquoi devient-on présidente de la Caps quand on est une simple habitante ?

Zineb Bouras : C’est marrant, j’ai presque l’impression que c’était dans l’ordre des choses. J’ai été une des premières habitantes du premier programme livré par la Caps en décembre 2009, cité La Saussaie, rue des Fresnes. Logement que j’habite toujours d’ailleurs. En venant du parc HLM de PCH (cité La Courtille), j’étais le parfait exemple de ce que voulait faire la Caps. J’ai toujours été très intéressée par l’esprit de coopérative. Du coup, dès que le collège des utilisateurs a eu une place au conseil d’administration en 2010, j’y ai été élue par les autres habitants. Au cours de ces sept dernières années il y a eu un peu de mouvement au sein du conseil d’administration et je suis presque le membre le plus ancien désormais. Au vu de mon investissement et de ma connaissance des dossiers, ça ne m’étonne pas que mon prédécesseur ait proposé ma candidature. En tant que président, Stéphane Peu a toujours eu à cœur de mettre les acquéreurs au cœur du projet.

Le JSD : Quelle est votre ambition à la présidence de la coopérative désormais ?

ZB : La présidence est un vrai défi pour une bénévole comme moi, mais c’est aussi une vraie marque de confiance de la part des autres administrateurs. Comme toujours, je vais faire les choses par conviction. La Caps est un projet qui me tient à cœur car il a impacté positivement ma vie en me permettant de devenir propriétaire et de fonder par la suite une famille. Sans la Caps, beaucoup d’habitants du territoire ne pourraient tout simplement pas acheter. Et comme la situation du marché de l’immobilier risque de ne pas s’arranger, la Caps est d’autant plus importante. Elle est là pour redonner espoir et ça n’a pas de prix. C’est une vraie richesse pour le territoire d’avoir un tel outil. Nous allons continuer sur le même rythme de construction qui nous permet de rester une coopérative à taille humaine à même de répondre au mieux aux besoins des habitants.

Propos recueillis par Yann Lalande 

Réactions

Extrait : "Et comme la situation du marché de l’immobilier risque de ne pas s’arranger, la Caps est d’autant plus importante. Elle est là pour redonner espoir et ça n’a pas de prix. C’est une vraie richesse pour le territoire d’avoir un tel outil." --> Les résidences neuves de Saint-Denis (résidence Les Deux Louise) et L'Île-Saint-Denis qui viennent d'entrer en contentieux contre la CAPS apprécieront le propos avec modération.
"Nous allons continuer sur le même rythme de construction" --> Au moins c'est clair. Le Collectif Haguette est prévenu ; l'existence du Jardin partagé au Passage Haguette est plus que jamais menacé par le projet de construction de la CAPS (intervenu beaucoup plus tôt que prévu).
Monsieur David, vous êtes insupportable ... avec vous tout tourne autour de vos envies de polémiques. Laissez cette dame tranquille ! Elle est présidente depuis 15 jours, elle connait la ville mieux que vous et que dire des habitants pour lesquels elle a un immense respect. Prenez-en de la graine et cessez vos interprétations entre les lignes.
Effectivement,venez visiter notre copropriété à saint denis porte de paris,résidence les deux Louise où vous pourrez vous rendre compte de "la qualité de la construction"! infiltrations d'eau dans certains logements toujours pas résolues depuis 2016,d'autres apparaissent,malfaçons,non conformité à la notice technique vendues,acoustique désastreuse,vous entendez l'eau de la chasse d'eau de votre voisin s’écouler dans votre salon, Quel "espoir elle redonne" puisque la copropriété l'a assigné ainsi que 11 copropriétaires soit 1 sur 4
Non Monsieur Martin il n'y arien de polemique car c'est vrai. Venez aux deux louise 5/7/9 rue de la Barbacane a porte de paris,vous découvrirez par vous même la réalité! Le JSD est aussi invité a aller interroger les propriètaires des autres residences livrées par la Caps, Villa thierry aux francs Moisin,quai de la Marine à l'ile saint denis,l'orange bleue et le prévoté à la Couneuve! Bienvenue vous êtes chez le made in Caps et pas chez Bouygues!
Je connais plusieurs propriétaires qui sont en conflit avec la Caps. Espérant que la nouvelle présidente pourra régler tous les problèmes et les malfaçons..
Monsieur Martin, évitez les diversions je vous pris. Je sais que c'est votre spécialité. Mais là, nous parlons simplement des différents contentieux qui surgissent dans différentes résidences à Saint-Denis et à l'Île-Saint-Denis, à l'encontre de la CAPS. Monsieur Martin, je vous invite à vous rendre sur le terrain, et à ne pas écouter le seul point de vue du microcosme politique local. Vous constaterez par vous mêmes l'ampleur des problèmes. Je vous invite à aller expliquer aux nouveaux acquéreurs de ces nouvelles résidences de la CAPS, qui sont contraints de lancer un contentieux à l'encontre de la CAPS et du promoteur... je suis pas sur qu'ils apprécierons votre remarque sur le fait qu'ils ne connaissent pas la ville.
Mr Martin, au vu des nombreuses plainte contre la CAPS, je pense que c'est bien vous qui ne connaissait rien à cette ville, ou alors vous avez les mêmes lunette que Paillard, S.Peu et Braouzec.
Acquéreur et sociétaire de la CAPS au programme les Deux-Louise, je félicite la Présidente pour sa nomination. La miission qui l' attend est ardue du fait d' un mépris total de la Directrice-Déléguée qui traite les réclamations légitimes des sociétaires par une condescendance, une mauvaise foi et une TOTALE absence de volonté de régler les réserves oh combien légitimes . Effectivement, c' est un creve coeur de le souligner mais la CAPS à abandonnée ces missions de coopérative pour n' être qu' une pâle copie des promoteurs affairistes
Changement de présidence, mais la directrice reste la même ! Bon courage à Zineb qui va devoir gérer les dossiers épineux laissés par son prédécesseur qui lui a fourgué la patate chaude... Zineb étant venue à la résidence des Deux Louise et ayant constaté les dégâts, je m'étonne qu'elle n'en fasse pas mention dans son interview. J'espère qu'elle se décidera à prendre le taureau par les cornes, ce qui serait tout à son honneur mais sa phrase "nous allons continuer sur le même rythme de construction" laisse envisager le pire... De mon côté, l'isolation phonique avec mes voisins est inexistante, je n'entends plus la TV à chaque chasse d'eau, ma chape béton est imbibée d'eau, le sol PVC gondole dans toutes les pièces, je me brûle tous les jours sous la douche : impossible de régler correctement la température de l'eau, l'étanchéité sur les murs en sous-bassement est soit absente, soit non conforme au DTU, la terre du jardin est polluée avec divers matériaux de chantier : enduit, clous, vis, cerflex, barres de fer, canettes, gants, mortier, plastiques, etc. La notice de vente n'est pas respectée : peinture beige mate au lieu d'une peinture blanche satinée, huisseries en métal alors qu'elles doivent être en bois, plan livré non conforme au plan de vente... Avec tous les problèmes accumulés, je me demande comment la CAPS va pouvoir vendre ses appartements. A moins que les futurs acquéreurs soient disposer à attenter une action juridique de 2 ans contre la CAPS...
Faut pas en vouloir à S.Peu, il gérait 15 mandats, il donne un mandat à Mme Bouras maintenant qu'il a bien vérolé cet institution avec ces amis du BTP. Nous avons ces soutiens acharné, tel que ce Martin, qui n'est préoccupé que par ces intérêts et les futurs privilège qu'il aura à défendre l'indéfendable.
Zineb Bouras, si vous n'êtes pas une responsable "fantoche" pouvant servir de fusible au moindre problème, venez voir ce que la CAPS a commis comme méfaits dans les bâtiments construits à l'Île Saint Denis et surtout, venez assumer vos propos. Appartements et garage inondés, notice de construction non respectée, ....des manières douteuses et une directrice, Madame Anne VAUVRAY, qui ne se cache même plus de faillir à ses obligations car elle a le soutien des élus de Plaine Commune de toutes les façons. Ces habitations sont des bombes à retardement Trêve de paroles, de réunions et de négociations caduques, il va falloir régler cela en contentieux.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur